Date du jeu : hiver 408
Le Sénat de ROME jpem - Sujet : Loi martiale Eté 407
Index Le Sénat de ROME jpem
Forum du jeu www.romejpem.fr
Faq  -   Se connecter  -   Liste des membres   -  Groupes  



Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses
Loi martiale Eté 407
Auteur Message
MJ Apollon
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 1352
Inscrit le : Lun 11 Jui 2018
Posté le : Jeu 28 Mar 2019    

Fin été 407 - Fin automne 407

Après le sacrilège accompli par un vigile en tentant de tuer le flamine de Vesta sur ordre du decemvir en chef Spurrius, la ville de Rome est sous la loi martiale. Les vigiles patrouillent en nombre chaque jour, secondés par de nombreux esclaves des décemvirs, en particulier ceux de Julius Caro.

La population ne leur parle pas, refuse de leur vendre quoi que ce soit, pas même une coupe de vin dans une taverne. Les prostituées refusent leurs corps aux soudards. Les esclaves préfèrent être fouettés à mort que de s'adresser à eux.

Rome semble divisée mortellement entre partisans des décemvirs, isolés mais riches du fait des exactions financières commises sur leurs opposants sénateurs et chevaliers, et le reste de Rome.

Spurrius a, sans le décréter légalement, ordonné la peine de mort sans procès à toute personne s'avérant ou simplement ressemblant à un opposant... Les nombreuses victimes de la première semaine de la loi martiale semblent avoir soumis la population...


----------------------
Ardet nec consumitur (Il brûle mais ne se consume pas)
  Haut de page Bas de page 
 
MJ Apollon
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 1352
Inscrit le : Lun 11 Jui 2018
Posté le : Jeu 04 Avr 2019    

Fin automne 407

Les exactions commises par les nouveaux vigiles recrutés par le decemvir dictateur excèdent la population. Plusieurs Romains sont frappés, volés, leurs maisons mises à sac. Les jeunes filles ont davantage peur des vigiles que des voleurs. L'hostilité populaire envers le pouvoir decemviral n'a jamais été aussi grande dans le peuple.

Les graffiti sur les murs appellent à une révolution et au retour de la République...


----------------------
Ardet nec consumitur (Il brûle mais ne se consume pas)
  Haut de page Bas de page 
 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses






  Powered by Fire-Soft-Board v1.0.10 © 2004 - 2019 Groupe FSB
Page générée en 10 requêtes